Séisme : Un radar pour détecter les victimes inconscientes

Il y a quelques semaines, les pompiers humanitaires du GSCF ont été déployés suite au séisme en Turquie. La rapidité de leur intervention a permis à nos équipes de réaliser trois sauvetages.

Parmi ces trois sauvetages, deux victimes ont été localisées grâce à notre matériel d’écoute, car elles étaient conscientes et pouvaient répondre à nos appels. Localiser une victime inconsciente demeure très compliqué, surtout si elle se trouve dans une cavité non visible. Bien que les chiens soient très utiles dans de telles conditions, ils peuvent être perturbés ou fatigués. Face à des séismes comme celui en Turquie, il est crucial de localiser rapidement les victimes.

C’est pourquoi le Groupe de Secours Catastrophe Français (GSCF) s’est doté d’un radar pour localiser les victimes, qu’elles soient conscientes ou inconscientes. Ce 30 mars 2023, Thierry Velu, Président du GSCF, et Gentil Depassos se sont rendus en Seine-Maritime pour rencontrer Nicolas Braleret de la société Radiodetection, qui commercialise le Rescue Radar pour Sensors Software.

Cette rencontre a permis de conclure un partenariat entre notre association humanitaire et la société Radiodetection, et de suivre une formation sur l’utilisation du Rescue Radar. La formation théorique et pratique nous a permis de constater l’efficacité de cet appareil, qui sauvera des vies lors de séismes, d’avalanches et d’autres catastrophes.

En effet, ce radar de troisième génération est conçu pour être déployé rapidement par les équipes de recherche et sauvetage afin de localiser au plus vite des survivants piégés sous la surface. Il peut détecter les mouvements légers et la respiration superficielle en quelques secondes, renforçant ainsi la confiance de nos sauveteurs quant à la présence de victimes encore en vie, qu’elles soient conscientes et en mouvement, ou inconscientes et respirant.

Nous souhaitons remercier M. Nicolas Braleret pour ce partenariat mis en place, ainsi que l’ensemble de nos donateurs, sans qui l’achat de ce matériel n’aurait pas été possible !